TRANSPORT INTERNATIONAL, MAIS QUE SE PASSE-T-IL ?

Publié dans Actualités

Chers partenaires,

Nous sommes tous frappés de plein fouet par l’application de PSS (Peak Season Surcharge), le manque d’équipement ou encore la réduction de l’offre maritime et aérienne. Comment en sommes-nous arrivés à cette situation sans précédent !

  • Décembre 2019 : Mouvements sociaux et opérations « port mort » mis en place par les dockers et les travailleurs portuaires de la Fédération nationale des ports qui vont engendrer de fortes perturbations jusqu’à mi-février. Les blank sailing s’accumulent et les roll over se multiplient. Les ports français puis les ports européens saturent.
  • Confinement mi-mars 2020 : Après la Chine, la Covid-19 arrive en France et ralentit considérablement l’ensemble des activités industrielles françaises et européennes. Bien que le gouvernement mette tout en œuvre pour que la chaine logistique demeure, de nouvelles perturbations viennent contrarier le monde du transport dans sa globalité.

Les impacts au niveau maritime

Dérèglement des « sailing Schedule », rien ne va plus !  Plusieurs facteurs illustrent un manque de fiabilité :

  • Quand les rotations des navires ne sont pas annulées, elles sont fortement perturbées avec de nombreux ports qui ne sont plus touchés.
  • Importante réduction de capacité au 1er trimestre 2020 avec le confinement de la Chine et l’apparition de la Covid-19…

Une activité économique Q4 plus importante que prévu :

  • Généralement les mois d’octobre et novembre sont des mois forts, mais en cette année particulière, les volumes dépassent les prévisions des plus optimistes.

Une stratégie armateur orientée rentabilité :

  • Les compagnies maritimes ont fait le choix de privilégier l’approvisionnement de conteneurs vides sur le trade transpacifique (USA/Chine) puis ensuite Asie/Europe, les plus rémunérateurs (taux de fret X3 en l’espace d’un mois. Jusqu’à 5400 Usd / 40 en décembre).

Des besoins de détention plus importants :

  • Avec une volonté forte du gouvernement d’instaurer un maximum de télétravail, les effectifs de l’ensemble de la chaine logistique et industrielle ont été fortement perturbés ce qui a provoqué des délais plus longs dans les activités de manutention, donc un allongement des besoins de détention des conteneurs.

Une production de conteneurs « neufs » en retard :

  • Pendant plusieurs mois la production de conteneurs vides pour régénérer les flottes d’équipement s’est arrêtée avec le confinement en Chine (principal producteur) ce qui a engendré un retrait des conteneurs vétustes sans pouvoir les remplacer.

Tout comme l’évoque TLF Overseas « le système est en surchauffe et, nous faisons les frais d’une grande désorganisation dans la chaine logistique des compagnies maritimes ».

 

Les impacts au niveau aérien

Bien entendu tout est lié et le secteur aérien n’est absolument pas épargné, bien au contraire !

Une importante baisse de capacité :

  • Avec l’arrêt des vols passagers internationaux (90% des vols ont disparu).

Un dérèglement des rotations :

  • La congestion de la majorité des hubs engendre un dérèglement des rotations et un allongement significatif des délais et des retards quasiment systématiques (6 à 7 jours pour un France / Chine).

Une flambée des prix non maitrisée :

  • L’approche des fêtes de fin d’années et les opérations commerciales de grande envergure ne vont certainement pas arranger les choses et vont probablement accentuer le phénomène (Axe Europe / USA + 30% // Axe Asie Europe + 25%).
  • Priorité donnée aux produits sanitaires et de santé.

Perspectives

Le Nouvel An chinois en ligne de mire !

Nous sommes tous assez unanimes pour envisager un commencement de retour à la normale après le Nouvel An chinois, soit fin février, sous condition que les armateurs libèrent de la capacité supplémentaire et que les vols passagers internationaux puissent reprendre à minima.

Pour les 3 mois à venir, nos recommandations restent les mêmes que les semaines précédentes, à savoir :

  • Une anticipation maximum de vos commandes (import / export, tout trade). Pour les entreprises qui le peuvent, fournir des forecasts (prévisions) sur plusieurs semaines voire plusieurs mois.
  • Si la valeur de la marchandise peut le permettre, demander à vos interlocuteurs commerciaux d’envisager des embarquements « premium » à des prix plus élevés que le marché actuel.
  • Ne pas hésiter à demander de substituer des 2x20 dry i/o un 40 dry. Charger dans des conteneurs dry plutôt que H.C.

Plus que jamais nos équipes restent présentes à vos côtés pour vous accompagner. Vous trouver des solutions reste notre objectif N°1 !

 

Tags: BALGUERIE

BALGUERIE

CONTACTS
LE GROUPE
IMPLANTATIONS
VALEURS
RESEAUX
HISTORIQUE

RESSOURCES HUMAINES
AGREMENTS
ACTUALITES

TRANSPORT

NOS SOLUTIONS
MARITIME
AERIEN
MULTIMODAL
CONSOLIDATION ET GROUPAGE
TERRESTRE

DOUANE
PLATEFORME MULTIMODALE
COTATION TRANSPORT

LOGISTIQUE

VINS ET SPIRITUEUX
CONSOLIDATION ET GROUPAGE
FOIRES ET SALONS
TONNELLERIE
LOGISTIQUE "PERISSABLES"

PRODUITS FORESTIERS
PRODUITS LAITIERS
PRODUITS RECYCLES
IMPORT TEXTILES

UTILE

COTATION
CONTACTS
ASSURANCE
CGV
CONNEXION ESPACE CLIENT
DOCUMENTATION
DOCUMENTATION B2T
RECHERCHE
RECRUTEMENT